Psychanalyse et liberté

« Pour lui, comme pour les autres psys tendance baba, une analyse n’était pas faite pour transformer les gens en conformistes respectables mais pour les laisser être aussi fous qu’ils le souhaitent, vivant pleinement et assumant leurs conflits – même au prix de plus grandes souffrances – sans s’autodétruire. Je l’ai compris assez vite, quand il a cité Pascal : « Les hommes sont si nécessairement fous que ce serait être fou que de ne pas être fou ».« 

Hanif Kureihi, Quelque chose à te dire, chez Christian Bourgeois. 
Récupéré dans une boîte à livres de la rue Caulaincourt, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s